Menu

Ground Effect

Ground Effect

Ground Effect

Ground Effect

Founded in 2016, the GROUND EFFECT Urban Contemporary Art Gallery has continued to promote and share the work of the artists of this culture. Committed to showcasing his works in their widest variety, the gallery at 28 Meslay Street federates and engages in dialogue with all forms of cultural life arising from bitumen.

Underground, in a space of 300m2, GROUND EFFECT presents

the work of its twelve resident artists and regularly invites other personalities of urban culture to join them at events exhibitions. In a series of rooms, visitors can see the sculptures, paintings and installations of this ever-changing artistic movement unfold.

The dynamism of this space is synonymous with the one that animates

these artists of yesterday and today, passed from the street to the workshop, and whose GROUND EFFECT allows the encounters. Free of codes, free of gestures, born in the heart of the capital from the hands of the younger generation, the GROUND EFFECT gallery is the unmissable meeting place of contemporary art as it reinvents itself every day.


28 Rue Meslay, 75003, Paris

3D Ausstellungen

  • Ground Effect

    Koralie - Ground Effect

  • Ground Effect

    Solo Show - Kean - Ground Effect

    03 Sep 2020 – 03 Jan 2021

    Since its inception, Kean’s work has only evolved. From the flop (intermediate form between the tag and the piece) to the graffiti, he began by making lettering, then by deconstructing them in an abstract way. Growing in maturity, Kean grew naturally closer to the subjects that inspired him, especially the surrounding nature. The letters gradually disappeared, in favor of an atmospheric background. It was in particular his travels, and more particularly his meeting with Iceland in 2017, that marked him and led him to represent landscapes, from which he extracted an impression and a sensation. He transmits his sensibility to decorations, lights and soothing colors that can be contemplated for hours, through his sublime works. Over time, a bridge has been woven between its roots in urban art and contemporary art, which has interposed it with its richness and diversity. Distinguished by his artistic freedom and his constant search for evolution, he renewed himself as much in form as in substance. It is now mainly on canvases and walls that Kean distills his art, using large brushes and acrylic paint, which offer him more depth, like the bombs with which he had begun.

  • Ground Effect

    Bebar - Ground Effect

  • Ground Effect

    Ko - Ground Effect

  • Ground Effect

    Arnaud Liard - Ground Effect

  • Ground Effect

    Rafael Sliks - Ground Effect

  • Ground Effect

    Guillaume Grando (Supakitch) - Ground Effect

  • Ground Effect

    Jakman - Ground Effect

  • Ground Effect

    Quintessenz - Ground Effect

  • Ground Effect

    Etienne Quesnay X Ground Effect

    30 Oct 2020 – 01 Jan 2021

    Etienne Quesnay est un artiste de 24 ans installé à Paris. Né près de la mer en Normandie, c'estl'ennui et la poésie de son enfance à la campagne qui le mènent à développer son univers, inspiré par son père également. D'abord repéré pour ses portraits sur Instagram, c'est ensuite son imaginaire poétique, spontané, féminin et très empreint à la rêverie qui le révêle à un plus large public. Son travail est porté sur les visages, la couleur, les lignes et les émotions vagues. En 2019, il est identifié par Artsper (première galerie en ligne d'europe) comme un nouvel "artiste émergent" et réalise plusieurs contenus et interview avec la galerie. Repéré par MAD, le média arty du Figaro, il collabore en 2019 avec Adidas le temps d'une soirée, puis s'installe le temps d'une performance live à La Montgolfière. En 2020, c'est avec L'Exception, Grazia, Le Bon Marché ou Villa Schweppes qu'il collabore pour laisser derrière lui une empreinte sincère et poétique. Du 30 octobre au 1er novembre 2020*, il présentera son premier solo Show à la galerie Ground Effect à Paris, jusqu'au 1er novembre. *Journée collectionneurs le 29 octobre 2020. La première exposition d'Etienne Quesnay à la galerie Ground Effect, 28 rue Meslay, 75003 Paris, regroupe de nombreux travaux inédits, comme d'autres peintures déjà repérées sur son compte Instagram. Ce premier solo show, l'artiste l'aborde comme la fin d'un cycle digital. Le besoin d'aller au contact, de se confronter au réel, de susciter l'émotion en vrai, loin des écrans et des algorithmes. Cette exposition est un mélange de tous les concepts développés par l'artiste ces dernières années. De son fameux visage jusqu'aux scènes et représentations fantasmées de la lune, des sentiments, de la poésie et de la légèreté. Pour contrer la morosité, la dureté et les angoisses du monde moderne.

  • Ground Effect

    Arthur Dorval - Solo Show - Ground Effect

    03 Sep 2020 – 03 Jan 2021

    In the beginning, a strange game of multicoloured construction invades the space of immediate thought. Then, we linger and the nuances, the transparencies and finally a third dimension move towards the eye. We are trapped in the pictorial proposals made by Arthur Dorval. It is not enough to be born into a family where art is present everywhere to be an artist. This must be a necessity, the only possible choice. No doubt this was the case for the painter Arthur Dorval. This son of gallerists and former pupil of the prestigious school of Art of Saint Luc in Tournai made his classes, fed on the teachings of the greatest abstract painters. In the multitude of artistic shocks that followed one another during my childhood, from Sonia Delaunay to Vasarely, Herbin, Poliakoff, Kijno and Jenkins, it is always the color that fascinated me. In all these works, the light was fantastic,” he says. Like these illustrious masters, these art and science-loving thinkers, Arthur Dorval combines optical illusions, the infinite possibilities contained in perfect geometric forms and abandons himself to mathematical poetry. The realization of my works requires patience, he continues. I am always amazed by the result. Because initially, these are just lines that touch each other.”

  • Ground Effect

    L'Outsider - Solo Show - Ground Effect

    01 Sep 2020 – 01 Jan 2021

    20 ans de graffiti forment un héritage essentiel à mes recherches actuelles. Je mʼy suis longtemps dédié assidument, faisant lʼexpérience passionnante de ses nombreuses facettes. Cʼest dans le travail des lettres, que jʼai trouvé le plus grand intérêt, leurs déformations, leurs assemblages, leurs enjeux typographiques, sont inhérentes à la culture esthétique du graffiti. Le portrait, le paysage ou la nature morte ont offert aux peintres des champs dʼexploration et dʼinvention infinis, il en est de même avec la lettre dans le graffiti, dont lʼexercice ouvre de vastes horizons picturaux. Mais ce nʼest pas tout, avec le graffiti certaines situations dʼillégalité engendrent une tension fascinante entre prise de risque et réalisation de lʼœuvre, entre urgence, soudaineté et maîtrise du geste. Alors quʼon risque parfois sa vie sans garantie de résultat, les dimensions illégales et « vandales » de la pratique en conditionnent fortement les procédés et les résultats esthétiques. Ces expériences extrêmes et hostiles mʼont appris à saisir lʼessentiel, à accepter lʼerreur et goûter les imprévus. Pour le résultat final, lʼaccident de parcours peut être une chance, et le défaut créer la vibration. Ce que lʼhistoire de lʼart a retenu des tournesol de Van Gogh ne sont pas les tournesols en tant que tel, pourtant sujet unique du tableau. Ce sont bel et bien le style et lʼâme de lʼauteur qui font lʼœuvre. De la même manière mes années au contact du graffiti me permettent aujourdʼhui de ressentir le caractère et le tempérament de ses auteurs, et leurs influences, leur pertinence. Je suis aujourdʼhui à un stade où ma pratique change, ma peinture en atelier est devenue majoritaire sur celle des murs. Cette mutation engendre de nouvelles réflexions. A la fois toutes ces années de graffiti mʼont forgé en profondeur, mais je suis intimement persuadé que tenter de transposer directement mon travail du mur à la toile serait vain et de bien peu dʼintérêt. Le chemin ne sʼarrête pas là. Tout lʼenjeu pour moi est de réussir à capter toute lʼessence et la force de mes expériences passées pour les « ré-infuser » dans mon travail dʼatelier. Ainsi jʼutilise le temps comme un élément déterminant, comme peut lʼêtre le choix dʼune acrylique ou dʼune bombe aérosol à tel moment de la réalisation dʼune peinture. Je travaille dans une certaine urgence, je joue des temps de séchage, adoptant des positions inconfortables, peignant à de faibles luminosités en pleine nuit. Mes choix de couleurs sont aussi directement marqués par le graffiti.

  • Ground Effect

    Solo Show - Robin Obitz (Panar) - Ground Effect

    18 Mar 2021 – 03 Apr 2021

    Panar est né en 1989 dans la région parisienne où il vit et travaille encore aujourd’hui. Il découvre le graffiti à l’âge de 12 ans. Quelques années plus tard, il devient assistant d’un peintre d’art, avec lequel il commence à développer un talent tout en apprenant des techniques de peinture contemporaine, héritées du pop art. Même s’il conçoit sa peinture comme un art complètement différent du graffiti, son format, sa configuration et ses codes, nous font sentir la forte influence de ce mouvement sur son art. En raison de la simplification des formes et des croquis, l’énergie stylistique de son dessin et aussi à travers les outils qu’il utilise avec sa technique. Il y a plusieurs influences et procédures qu’il aime mélanger et fusionner avec des thèmes classiques et des compositions clairement inspirées par des peintures d’art moderne. C’est ainsi que précision et spontanéité se combinent, rigueur et impulsivité, émotion et provocation, dans un travail artistique où le corps des femmes est toujours principal. Panar Obitz imagine des espaces dans lesquels la fragmentation de ses sujets et le choix de palettes chromatiques radicales le poussent à jouer avec les limites de l’harmonie. Vision amplifiée de l’environnement, manipulation de la perspective, multiplication des points de fuite et démesuré de la profondeur : davantage que la représentation d’une scène de vie, c’est la proposition d’un espace à habiter, d’un espace architecturé méthodique de lignes droites et de masses colorées dans lequel le spectateur est invité à se déplacer.

    neueste Werke

    • Bebar

      Dulce Futuro, 2018
      115 x 95 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 1900
    • Bebar

      Plaat Lapicque, 2019
      116 x 89 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 1800
    • Bebar

      Plaat Lagrange, 2019
      116 x 89 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 1800
    • Bebar

      Hijo De La Luna, 2019
      73 x 53 x 3 cm (h x w x d)
      crylic Pastel and Ink on Paper
      € 800
    • Bebar

      La Casa De Revolucion, 2019
      94 x 53 x 3 cm (h x w x d)
      Acrylic Pastel and Ink on Paper
      € 1000
    • Bebar

      Nights Are Violet, 2019
      89 x 130 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol Pastel and Ink on Canvas
      € 2500
    • Bebar

      Morning Melody, 2019
      100 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      Acrylic Pastel and Ink on Paper
      € 2000
    • Bebar

      Sexual Addiction, 2019
      89 x 130 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol and Acrylic on Canvas
      € 2500
    • Bebar

      First Flight, 2019
      89 x 195 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol and Acrylic on Canvas
      € 3700
    • Bebar

      Rosalia, 2019
      146 x 97 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol and Acrylic on Canvas
      € 3000
    • Bebar

      Venus Atom, 2019
      90 x 90 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol and Acrylic on Canvas
      € 1500
    • Bebar

      Venus, 2019
      90 x 90 x 3 cm (h x w x d)
      Aerosol and Acrylic on Canvas
      € 1500
    • Bebar

      Organic Miradas, 2019
      114 x 195 x 3 cm (h x w x d)
      Areosol and acrylic on canvas
      € 3400
    • Bebar

      Hermano, 2019
      100 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 1700
    • Bebar

      Hermana, 2019
      100 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 1700
    • KO

      La Meute, 2019
      50 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 4000
    • KO

      La Niche, 2019
      97 x 130 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 7000
    • KO

      La Route Dorée, 2019
      100 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 5000
    • KO

      Abidjan, 2018
      100 x 150 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on wood
      € 7000
    • KO

      What a Day, 2019
      100 x 100 x 3 cm (h x w x d)
      acrylic on canvas
      € 5000
      Cookies help us to provide certain features and services on our website. By using the website, you agree that we use cookies. Privacy policy